Financement de factures, l'alternative au crédit classique

D'après Demica, le financement de factures devient une source de plus en plus importante de financement des besoins en fonds de roulement. Le marché européen était estimé l'an dernier à 1090 milliards d'euros.

Alors que l'Europe continue de souffrir d'un resserrement des conditions d'obtention de crédits et d'une raréfaction de l'offre de crédit classique, le marché du financement de factures (qui englobe la titrisation des créances, l'affacturage, le financement de la chaîne d'approvisionnement et d'autres techniques de financement adossé aux factures), lui, augmente. Il serait passé de 991 milliards d'euros en 2010 à 1090 milliards d'euros l'an dernier. Ce marché est donc devenu une source importante de financement pour les entreprises. En 2011, il représentait plus de 8% du volume total des crédits aux entreprises des 27 Etats de l'UE et faisait environ cinq fois la taille du marché européen du crédit-bail. "Etant donné le resserrement continu des conditions de crédit classique, le financement de factures, sous ses diverses formes, est apparu pour combler la lacune actuelle de financement" confirme Phillip Kerle, PDG de Demica. "Notre rapport démontre l'importance économique de ce marché en Europe. Il joue en effet un rôle primordial dans le financement de la reprise économique à une période où le resserrement marqué du crédit bancaire continue de se faire sentir. En raison du manque de liquidités, la santé des entreprises repose sur la disponibilité du besoin en fonds de roulement. Ce rapport prouve l'importance qu'accordent désormais les banques aussi bien que les entreprises aux diverses formes de financement de factures".

Au final, tous les acteurs interrogés s'accordent à dire que le financement de factures est de plus en plus employé par les banques et les entreprises comme une alternative au crédit classique.

27/07/2012 source www.itchannel.info